Page d'accueil / Médias / Service de presse / 2006 / Contre la prolifération des armes à feu et la hausse des suicides par arme à feu

Contre la prolifération des armes à feu et la hausse des suicides par arme à feu

On estime que 2 millions d’armes à feu sont en circulation en Suisse. Le taux de suicide est élevé, et les armes à feu sont la première méthode de suicide. Chaque jour, une personne se tue de cette façon dans notre pays. Le PS s’engage pour limiter la disponibilité des armes à feu, dans un but de prévention de la violence et du suicide. Cette prévention est efficace, comme le montre une nouvelle étude suisse. Dans les pays où la disponibilité des armes à feu a été réduite ces deux dernières décennies, le nombre des suicides par arme à feu a nettement reculé, communique l'Université de Zurich. Le nombre total des suicides également.

On estime que 2 millions d’armes à feu sont en circulation en Suisse. Le taux de suicide est élevé, et les armes à feu sont la première méthode de suicide. Chaque jour, une personne se tue de cette façon dans notre pays. Le PS s’engage pour limiter la disponibilité des armes à feu, dans un but de prévention de la violence et du suicide. Cette prévention est efficace, comme le montre une nouvelle étude suisse. Dans les pays où la disponibilité des armes à feu a été réduite ces deux dernières décennies, le nombre des suicides par arme à feu a nettement reculé, communique l'Université de Zurich. Le nombre total des suicides également.On sait que la disponibilité des armes à feu exerce une influence directe sur la fréquence des suicides par arme à feu. Cela a été exposé lors d’une conférence de presse qui a réuni en juillet des représentant-e-s de la Société suisse de phsychiatrie et de psychothérapie, du Conseil suisse pour la paix, d’Amnesty International, des victimes et des organisations de prévention du suicide. Cela vient d’être confirmé une nouvelle fois par un article paru dans le „American Journal of Public Health“.

Beaucoup de pays ont pris des mesures pour limiter les armes à feu. Au Canada par exemple, on ne trouve plus des armes à feu « que » dans 19% des ménages, contre 31% à la fin des années 80. Dans la même période, la proportion des suicides par arme à feu s’est réduite de 32 à 19%. Certes, il y a une certaine substitution par d’autres méthodes de suicide, mais le taux global de suicides est en baisse de 13,9 à 11,7 pour 100'000 habitants. Ainsi, les mesures de prévention permettent d'éviter des suicides et de sauver bien des vies.

De concert avec de nombreuses autres organisations, le PS demande l’introduction d’un registre des armes et d’une clause du besoin pour la détention d’armes ainsi que l’interdiction des armes d’ordonnance à la maison. La révision de la loi sur les armes fera l’objet de discussions dans la commission de sécurité du Conseil national la semaine prochaine.

Souhaitez-vous continuer avec la version optimisée pour votre téléphone portable?