Page d'accueil / Médias / Communiqués / 2008 / Halte aux tarifs abusifs des barons de l’électricité

Halte aux tarifs abusifs des barons de l’électricité

Le prix de l’électricité explose dans la perspective du premier pas vers la libéralisation du marché. « La majeure partie des hausses annoncées par les fournisseurs d’électricité est totalement abusive. Si cette politique tarifaire n’est pas revue et corrigée, le PS ne soutiendra pas la prochaine étape de la libéralisation et lancera un référendum », relève le conseiller national et président du parti Christian Levrat. A la Commission fédérale de l´électricité (ElCom) de prendre les choses en main. Elle doit désormais passer à la loupe chaque hausse de tarif et bloquer séance tenante toute augmentation injustifiée.

Le prix de l’électricité explose dans la perspective du premier pas vers la libéralisation du marché. « La majeure partie des hausses annoncées par les fournisseurs d’électricité est totalement abusive. Si cette politique tarifaire n’est pas revue et corrigée, le PS ne soutiendra pas la prochaine étape de la libéralisation et lancera un référendum », relève le conseiller national et président du parti Christian Levrat. A la Commission fédérale de l´électricité (ElCom) de prendre les choses en main. Elle doit désormais passer à la loupe chaque hausse de tarif et bloquer séance tenante toute augmentation injustifiée.Pour le PS, l’objectif qui se dissimule derrière cette hausse conséquente du prix de l’électricité, c’est la construction de nouvelles centrales nucléaires. Car les fournisseurs d’électricité n’offrent aucune contrepartie à ce surcoût et Swissgrid versera 90% de ces recettes supplémentaires aux précédents propriétaires du réseau à haute tension (Axpo, BKW, Atel und EOS). Ces derniers planifient la construction de trois nouvelles centrales pour plus de 30 milliards de francs. Dans la mesure où celles-ci ne seront jamais économiquement rentables, on cherche une échappatoire en augmentant les tarifs. C’est illégal puisque les prix de l’électricité doivent refléter les coûts effectifs et non des perspectives irréalistes.Si le PS s’est rallié à la première étape de la libéralisation du marché de l’électricité, c’est pour soutenir la promotion des énergies renouvelables. Dans ce domaine, l’intérêt va croissant: plus de 5'000 projets pour des installations de toutes tailles ont été soumis à Swissgrid. Le soleil et le vent ne coûtent rien. Leur utilisation est favorable à l’environnement et est en mesure de couvrir les besoins. En tirer aujourd’hui prétexte pour justifier la hausse des prix est tout simplement indigne.A la Commission fédérale de l´électricité désormais de prendre ses responsabilités. Selon la loi, il lui incombe de surveiller les tarifs. Elle doit donc tout mettre en œuvre pour juguler l’appétit démesuré des barons de l’atome.

Souhaitez-vous continuer avec la version optimisée pour votre téléphone portable?