2007

15.02.07 -  Révision de la TVA : aucune chance sans correctifs sociaux substantiels et durables

«Nous sommes très sceptiques vis-à-vis de la révision de la TVA proposée aujourd’hui. Un taux unique par exemple n’a aucune chance s’il n’est pas accompagné de compensations substantielles et durables, sous forme de crédits d’impôts par exemple. En outre, deux choses sont incompréhensibles dans ce projet : premièrement, alors qu’on veut en principe simplifier la TVA, on la rend encore plus compliquée sur certains points ; et deuxièmement on profite de la révision pour introduire de nouveaux privilèges», explique le président du PS Hans-Jürg Fehr. Pour le PS, la soumission à la TVA de secteurs comme la santé doit absolument être décidée non seulement en fonction de critères de politique économique, mais aussi de critères de politique sociale.

16.02.07 -  Le PS se réjouit de la tenue d’un débat extraordinaire sur le climat le 21 mars

« Nous sommes très heureux que notre demande d’organiser un débat extraordinaire et de prendre des décisions rapides sur la politique climatique se réalise. Ainsi, l’après-midi du 21 mars sera consacrée exclusivement aux questions climatiques et énergétiques. Il est urgent de prendre rapidement des mesures dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables, si nous voulons pouvoir maintenir à moyen terme notre niveau de vie », déclare la présidente du Groupe socialiste Ursula Wyss. De telles mesures rendraient d’ailleurs inutiles les discussions sur le nécessité de construire de nouvelles centrales à gaz ou nucléaires. Le PS appelle le PDC et le PRD à tenir leurs promesses électorales et à soutenir les propositions qui seront décidées. Le Groupe socialiste a pour sa part publié récemment un programme en dix points pour améliorer l’efficacité énergétique et promouvoir les énergies renouvelables.

16.02.07 -  Importations parallèles: les intérêts des consommateurs comptent pour beurre

A son tour, la commission juridique des Etats a décidé de reporter aux calendes grecques la question des importations parallèles. Elle renvoie le tout au Conseil fédéral, alors que tous les aspects de la question ont été analysés depuis longtemps dans de nombreux rapports. « Le Conseil des Etats avait autorisé les importations parallèles dans le domaine agricole lors de la dernière session. Il faudra maintenant qu’il explique aux consommatrices et aux consommateurs pourquoi on peut très bien trouver une solution pour les paysans, mais pas pour les consommateurs, et pourquoi ceux-ci devront payer longtemps encore des prix artificiellement élevés », déclare la conseillère aux Etats Simonetta Sommaruga. Le PS déposera une proposition de minorité au plénum lors de la session de printemps afin que le Conseil des Etats prenne enfin ses responsabilités.

16.02.07 -  5e révision de l’AI: le comité directeur du PS recommande le non

«L’objectif de privilégier l’intégration plutôt que la rente ne pourra pas être atteint. Car la 5e révision de l’AI n’oblige en aucune manière les employeurs à mettre des emplois à disposition des personnes handicapées. En même temps, la 5e révision entraîne un démantèlement social sur le dos des plus faibles dans notre société », indique le président du PS Hans-Jürg Fehr. Et nous n’avons toujours aucune solution pour le financement de l’AI, un problème pourtant grave et urgent. Pour toutes ces raisons, le comité directeur du PS Suisse demande aux délégué-e-s qui se réuniront le 24 mars à Locarno de recommander le non à la 5e révision de l’AI le 17 juin prochain.

19.02.07 -  Culture : la Confédération doit mener une politique active et responsable

« La politique culturelle est un investissement dans une société ouverte et vivante. La Confédération doit absolument s’engager dans ce domaine avec plus de moyens comme de détermination. Elle peut se doter des instruments nécessaires en élaborant cette année la législation d’application de l’article constitutionnel sur la culture », a relevé le président du PS Suisse Hans-Jürg Fehr à l’occasion de la présentation du papier de position du PS sur la culture pour 2007. Le document, d’une trentaine de pages, insiste notamment sur la nécessité d’une meilleure sécurité sociale pour les artistes, d’une clarification des compétences entre Confédération, cantons et communes, d’un renforcement de l’autonomie de Pro Helvetia comme de la protection et de la garantie de la liberté artistique.

20.02.07 -  La contribution suisse à la cohésion européenne ne s’effectuera pas aux dépens de l’aide au développement

«C’est désormais parfaitement clair: la contribution de la Suisse à la réduction des disparités économiques et sociales dans l’Union européenne ne s’effectuera pas au détriment de l’aide publique au développement », relève la conseillère aux Etats Simonetta Sommaruga. La commission de politique extérieure de la chambre des cantons a ainsi largement approuvé, ce mardi, le crédit-cadre pour la contribution de la Suisse à la cohésion des nouveaux pays membres de l’UE, en excluant que son financement prétérite la coopération suisse avec les pays les pauvres de la planète. Le PS se félicite de cette décision dans la mesure où il n’a cessé de s’engager activement pour préserver les fonds affectés à l'aide au développement. Autre motif de satisfaction socialiste: la compensation de ce crédit-cadre sur le budget général de l’Etat et non seulement par le DFAE et le DFE. L’alliance entre le PS, le PDC et le PRD doit se tenir à ces deux principes lors des prochains débats ainsi que lors de la discussion sur le budget, et aller contre la volonté du Conseil fédéral si nécessaire. Cette alliance pose aussi les bases pour une collaboration fructueuse avec l’UE à l’avenir.

27.02.07 -  Différend fiscal Suisse / UE: ne pas retomber dans l’isolationnisme !

« Le différend fiscal entre la Suisse et l’UE est monté en épingle. D’abord par l’UDC, qui alimente ainsi son fonds de commerce isolationniste et prend la défense des évadés fiscaux venant chercher refuge en Suisse. Et aussi par les radicaux, qui y voient une bonne occasion de détourner l’attention de leur idée fumeuse de supprimer l’impôt fédéral direct. Quant au PS Suisse, sa position est on ne peut plus claire dans ce débat », souligne le président du PS Suisse Hans-Jürg Fehr.

22.02.07 -  Egalité : l’écart salarial entre les sexes au sein de l’UE constituerait déjà un progrès pour la Suisse

Les socialistes européens organisent aujourd’hui 22 février une journée d’action contre l’écart salarial entre les sexes. La date n’a pas été choisie au hasard puisqu’il s’agit de celle jusqu’à laquelle les femmes doivent travailler en 2007 pour parvenir au même salaire qu’ont obtenu les hommes en 2006. Cela correspond à une discrimination moyenne de 15%. En Suisse, la différence salariale pour un travail égal se situe aux alentours de 20%, ce qui n’empêche pas l’économie et la majorité de la classe politique de tabler sur la seule bonne volonté des employeurs. Le PS entend faire changer cet état de fait le 8 mars, lors d’une séance spéciale du Conseil national consacrée à l’égalité.

22.02.07 -  Les partis de droite refusent une meilleure protection de la jeunesse

«En rejetant l’initiative « Pour une politique raisonnable en matière de chanvre protégeant efficacement la jeunesse » sans lui opposer de contre-projet, la majorité de droite de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national joue la tactique de l’autruche. Cette décision, irresponsable, revient à empêcher une meilleure protection de la jeunesse à l’égard des produits stupéfiants», relève la conseillère nationale Liliane Maury Pasquier. Une récente enquête l’a encore souligné: la consommation, par les jeunes, de substances engendrant la dépendance est encore très élevée. Cette étude a également clairement démontré que le statut légal d’une substance n’avait pas d’effet sur son attractivité auprès des jeunes. Le PS soutient cette initiative et entend bien s’engager, par d’autres moyens, en faveur d’une politique cohérente en matière de lutte contre les dépendances ainsi qu’il l’a fait savoir en fin d’année dernière à l’occasion de la publication d’un papier de position.

23.02.07 -  L’atome est dépassé – La Suisse doit elle aussi miser sur l’efficacité énergétique et les renouvelables

« Le Conseil fédéral a décidé de promouvoir l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, tout en misant aussi sur l’atome. Pour le PS Suisse, ce dernier choix est inacceptable. L’atome est une technologie du siècle passé, coûteuse et dangereuse. Le peuple partage cet avis, et c’est lui qui décidera si un projet de nouvelle centrale se concrétise. Ainsi, la profession de foi atomique du gouvernement restera lettre morte. Ce que la majorité des Suissesses et des Suisses attendent, en revanche, c’est que l’on agisse enfin de façon résolue pour améliorer l’efficacité énergétique et promouvoir les énergies renouvelables », a relevé, ce vendredi, la conseillère nationale et présidente du Groupe socialiste des Chambres fédérales Ursula Wyss à l’occasion d’une conférence de presse. Lors de la session de printemps, le Parlement aura l’occasion de poser les premiers jalons d’une politique énergétique intelligente, notamment lors du débat spécial du 21 mars. Le PS en appelle au PDC et au PRD pour qu’ils mettent en œuvre leurs promesses écologistes. Il a préparé toute une série de nouvelles mesures possibles dans le cadre d’un programme en dix points.

Souhaitez-vous continuer avec la version optimisée pour votre téléphone portable?